Quand utiliser le blocage différentiel sur un quad ?

Le blocage différentiel est un élément à ne pas négliger pour garantir le bon fonctionnement de votre quad. Il peut être manuel ou automatique. Son objectif est de vous permettre d’éviter les obstacles et d’assurer le fonctionnement des roues. Il joue également un rôle primordial sur un terrain glissant.

Qu’est-ce qu’un blocage différentiel sur un quad ?

Un blocage différentiel est un élément qui a pour rôle de faire tourner les roues du pont bloqué à une vitesse identique. Par ailleurs, lors d’un virage, il faut que les roues tournent à des vitesses différentes. C’est le blocage différentiel qui se charge de ce mécanisme. De ce fait, cet élément peut garantir votre confort de conduite. Vous devez noter qu’il permet également à votre engin d’avoir une vitesse de rotation différente entre l’essieu arrière et avant. En effet, il est important de répartir la puissance entre toutes les roues. De toute façon, sachez que c’est un élément indispensable qui assure le bon fonctionnement de votre quad.

Pourquoi utiliser un blocage différentiel sur un quad ?

Vous devez savoir qu’un blocage différentiel peut être automatique ou manuel. Ce dernier peut être activé pneumatiquement ou mécaniquement. Il est aussi possible d’utiliser une commande électronique. Son objectif est de rendre solidaires les roues qui se trouvent sur le même essieu. De cette manière, vous pourrez franchir un obstacle tout en réduisant les différents risques de patinage. Vous devez noter qu’il faut seulement utiliser cette fonctionnalité à faible vitesse ou à l’arrêt. Il faut également que votre quad se trouve sur une ligne droite. Après avoir franchi l’obstacle, vous devez le désactiver.

Ce qu’il faut savoir sur le fonctionnement du blocage différentiel sur un quad

Il faut noter que le blocage différentiel d’un quad joue un rôle non négligeable sur l’amélioration de sa motricité en surface glissante. Sur cette catégorie de terrain, il va reporter sur les roues avec les moins d’adhérence. Ces dernières patinent sur place pour stopper la progression. Pour un système manuel, les roues avec les moins d’adhérence vont tourner à une vitesse identique que les autres. S’il y a du blocage inter-ponts, vous pouvez verrouiller le différentiel central dans le but de reporter les forces motrices aux 2 essieux. Or, s’il s’agit d’un blocage inter-roues, il faut procéder au verrouillage du système avant et arrière. Dans certains cas, le taux de blocage peut varier de manière automatique. Il s’agit du différentiel autobloquant.