Passer du permis A1 au permis A2 : transition en douceur vers des motos plus puissantes

permis A2

Publié le : 31 juillet 20235 mins de lecture

On parle souvent des spécificités du permis moto. Il serait pourtant plus judicieux d’évoquer les permis moto puisque chaque type de deux-roues dispose de son examen spécifique en fonction de la puissance et de la cylindrée. À cela s’ajoutent également de nombreuses exceptions qui permettent de déroger à la règle commune. Vous envisagez de vous installer prochainement au guidon d’une moto de grosse cylindrée ? Lisez le texte ci-dessous pour tout savoir au sujet du permis nécessaire.

Quelles différences entre les permis A1 et A2 ?

Les deux-roues d’une cylindrée inférieure à 125 cm³ et développant une puissance inférieure à 11 kw (soit 15 chevaux) sont réservés aux titulaires du permis A1. Celui-ci est accessible dès l’âge de 16 ans à condition de disposer de l’attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR2) ou de l’attestation de sécurité routière (ASR). Il est également possible de l’obtenir si l’on est déjà détenteur du permis B (conduite de voiture) et que l’on suive un stage de formation d’une durée de sept heures dans une auto-école.

Le permis A2 autorise la conduite des moyennes et des grosses cylindrées. Il existe cependant une limitation puisque ces dernières ne pourront pas développer une puissance supérieure à 35 kilowatts (soit 47,55 chevaux). Le rapport poids/puissance de l’engin devra de plus se situer en deçà de la barre des 0,2 kw/kg. Attention, ce permis n’est pas valable sur tous les continents. Si, par exemple, vous désirez rouler aux États-Unis ou au Canada au cours de vos prochaines vacances, vous serez dans l’obligation de disposer du permis A2 international. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce sujet important avant votre départ pour éviter toute déconvenue par la suite !

Des cours théoriques et pratiques

Pour passer du permis A1 au A2, il suffit de suivre une formation de quinze heures. Celle-ci s’articulera autour de leçons théoriques et d’exercices pratiques. Les premières aborderont des thématiques diverses et variées comme :

  • le comportement sur la route
  • les dangers de l’alcool, des stupéfiants et des médicaments
  • l’importance de la météo
  • la manière de circuler avec un passager
  • les règles d’assurance
  • l’équipement moto réglementaire
  • les gestes de premier secours

Les cours pratiques vont permettre au stagiaire de mieux maîtriser sa moto. Comme vous vous en doutez certainement, le maniement d’un gros cube sera bien différent de celui d’une plus petite cylindrée. Vous serez alors mis dans des situations réelles et devrez acquérir les bons réflexes à avoir en fonction des circonstances. Vous serez également sensibilisé à l’influence des éléments extérieurs sur la conduite. Être stressé à cause de votre travail pourra, par exemple, vous pousser à commettre des erreurs.

Vous avez besoin d’informations complémentaires au sujet du contenu des différents permis moto ou de la formation nécessaire pour conduire un scooter ? Connectez-vous alors sans plus attendre sur le site easymonneret.com, la moto-école numéro 1 de la formation deux roues en France ! Vous pourrez même vous former sur circuit aux joies de la compétition !

L’épreuve hors circulation

Place désormais aux épreuves qui vous permettront d’acquérir le permis tant désiré ! L’examen débute par l’épreuve « hors-circulation ». D’une durée d’une vingtaine de minutes, elle démontrera votre capacité à maîtriser une grosse cylindrée. Elle débute par un test moteur arrêté au cours duquel vous manierez l’engin et réaliserez une vérification technique. Place ensuite au slalom à basse puis à plus haute vitesse. Attention à ne pas trop traîner entre les plots car le temps est limité !

L’épreuve en circulation

Cette épreuve en circulation sera un peu plus longue que la précédente. Comptez plus de trente minutes en moyenne. Si l’examinateur vous demande de vous interrompre avant cette durée, c’est certainement mauvais signe pour vous. Vous avez probablement commis une importante erreur !

Ce test ressemble fortement à l’épreuve de conduite nécessaire pour l’obtention du permis voiture (permis B). Vous devrez y démontrer votre connaissance des règles du code de la Route et votre capacité à les appliquer en conditions réelles. Pour cela, vous tiendrez compte du comportement des autres usagers de la voie de circulation et vous anticiperez leurs différentes actions. Il vous faudra également prouver votre capacité à protéger les autres et à rouler en sécurité pour vous-même. Enfin, il n’est pas rare que le candidat soit testé sur ses connaissances des commandes les plus utiles de la moto. Bien évidemment, on ne vous demandera pas de démonter le moteur entièrement, mais bien de prouver votre savoir technique et théorique.


Plan du site